Alerte sur la biodiversité agricole

Publié le 09 mars 2018 - Dernière mise à jour le 18 avril 2018

Les 3/4 de l'alimentation mondiale est assurée par 12 plantes et 5 espèces animales. Sale temps pour nos assiettes, pour le monde paysan et pour les écosystèmes !

Si la disparition des espèces animales est connue et reconnue et l'opinion publique sensibilisée, l’érosion de la biodiversité agricole est la grande oubliée des débats.

La liste des disparitions est pourtant inquiétante. Pensez qu'entre 1900 et 2000, 75 % des variétés comestibles ont disparu...

L'ONG Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières nous alerte avec une nouvelle campagne et vous invite à signer son appel à soutien pour protéger la biodiversité agricole.

 

AVSF campagne biodiversité cultivéesignez la campagne avsf


 

Sans diversité génétique, notre sécurité alimentaire
et nutritionnelle est en jeu

Se concentrer sur quelques espèces ou variétés a permis à l'agriculture productiviste et industrielle d'augmenter les quantités de nourriture produites.

Avec cette vision poussée à l'extrême comme aujourd'hui, nous sommes perdants d'un bout à l'autre de la chaîne alimentaire : les paysans perdent en faculté d'adaptation et en indépendance et les consommateurs en qualité et en diversité.

"L'existence d'une immense diversité de ressources aux caractéristiques diverses, une biodiversité recomposée et préservée sont les conditions concrètes de notre sécurité alimentaire et nutritionnelle à tous et de l'équilibre des écosystèmes », explique Frédéric Apollin d'AVSF.

La  diversité du régime alimentaire de la population mondiale en subit les conséquences. De plus en plus limitée, elle s'appauvrit en saveurs avec une uniformisation du goût.

Nombreux sont les paysans qui résistent, préservent ou reconquièrent leur patrimoine cultivé et leurs races d'élevage locales. Ils conservent ces semences adaptées à leurs sols et climat car elles offrent un avantage précieux : elles sont plus résistantes aux chocs climatiques de plus en plus fréquents et aux aléas économiques.

Car il faut bien noter que la biodiversité agricole est un patrimoine. C'est le fruit d'un long travail d'observation, de sélection et d'échange de semences et races entre paysans au fil des millénaires. Ce patrimoine nous appartient car nous en sommes aussi les artisans en consommant.

Alors signons la campagne d'AVSF !
 

Un défi que nous relevons à notre échelle
illustration avec 3 exemples mais il y en a beaucoup d'autres...

 

Chips de pomme de terre rouge equitable bio EthiquablePOMME DE TERRE NATIVE AU PÉROU

Le Pérou comptabilise plus de 4 000 variétés anciennes
Certains membres d'AGROPIA maintiennent jusqu'à 180 variétés différentes de papas nativas

La coopérative Agropia préserve des variétés de pommes de terre locales de la région de Huancavelica à 4 000 m d'altitude. Ces papas nativas ou pommes de terre natives ont des formes étonnantes et couleurs variées : rouge, bleu,...
Avec ce projet de commerce équitable, les 150 producteurs de la coopérative luttent contre l'érosion des variétés et le monopole des semences. La coopérative paysanne Agropia a inauguré récemment sa propre usine de fabrication de chips de papas nativas. Un aboutissement qui permet de transformer et vendre en direct leur production sur les marchés internationaux et de cultiver l'ambition de devenir fournisseurs de semences natives biologiques pour d'autres producteurs au Pérou.
 

LE CACAO NACIONAL EN ÉQUATEUR

Le cacao nacional est menacé par la variété hybride CCN51, très résistante mais peu aromatique

La production du CCN51 a quintuplé en Equateur entre 2005 et 2013 avec 100 000 tonnes annuelles, soit la moitié du cacao exporté par le pays. 5 ans plus tard, les chiffres n'ont cessé de progresser

L’organisation de petits producteurs de cacao FONMSOEAM a pris l’initiative de revaloriser la variété ancienne de cacao de leur territoire, le cacao nacional. On sait aujourd’hui qu’il est originaire de la forêt amazonienne. Découvert par les peuples anciens d’Equateur, il a été domestiqué et cultivé durant des millénaires sur la Côte pacifique. Sa fève donne un chocolat fin, très doux, aux notes cacaotées miellées et de fruit sec, et surtout au subtil parfum floral très caractéristique. Cette variété a fait la réputation du cacao équatorien depuis le 19e siècle.

 

LE MAÏS GÉANT DE CUZCO

Le maïs est présent au Pérou depuis a minima l'époque précolombienne. 36 variétés différentes y sont recensées

Les producteurs d'IMILAY maintiennent une production paysanne du maïs géant, face aux productions hybrides intensives

Entre le Machu Picchu et Cuzco, s’étend une vallée qui abrite des variétés anciennes de maïs. Avec 40 familles paysannes, notre projet est de préserver le maïs géant de Cuzco grâce au commerce équitable. La coopérative, qui vend déjà son maïs sur les marchés de Cuzco, garde toute son indépendance et gagne en autonomie en exportant directement cette variété ancestrale, cultivée, grillée et salée par ses soins.

 

Sur ces 3 projets, Agronomes et Vétérinaire Sans Frontières est intervenu en partenariat avec ETHIQUABLE pour accompagner les producteurs.

en savoir plus sur AVSF

D'autres articles sur le même thème
Haut de page