Chez les paysans de la vallée du Rance en Aveyron

Publié le 18 novembre 2014 - Dernière mise à jour le 05 décembre 2014

Christophe Eberhart, cofondateur de la Scop Ethiquable basé en région parisienne, et Maxime Decoene, responsable logistique venant du siège de la Scop à Fleurance dans le Gers ont échangé avec les Paysans du Rance dans le cadre de la préparation de la prochaine campagne de récolte des châtaignes qui a débuté courant octobre.
 

Cet article est initialement paru dans Le Progrès Saint Africain sous la plume de Sébastien
 

Et ce n'est pas une nouveauté : cette collaboration a débuté voilà cinq ans.
Elle est le fruit d'une rencontre entre des producteurs du bassin du Rance qui cherchaient des moyens pour mettre en valeur leur patrimoine castanéicole tout en tirant un revenu de l'exploitation des nombreuses châtaigneraies et une société leader du commerce équitable qui souhaitait développer une gamme de produits issus du commerce équitable « nord/nord» c'est-à-dire issus d'organisations de producteurs d'ici.

Cinq ans plus tard et malgré les aléas climatiques et autres difficultés, la crème de châtaignes des Paysans du Rance est le produit phare de la gamme « Paysans d'ici », parmi une vingtaine d'autres produits de différentes régions françaises (piment d'Espelettejus de fruits du Lot et Garonnefarines du Gers, tisanes de Savoie).

Les châtaigneraies font l'objet d'une certification en agriculture biologique. Chaque parcelle est déclarée et contrôlée et les cueilleurs s'engagent personnellement dans cette démarche. Les châtaignes sont cueillies par les Paysans du Rance qui les centralisent dans une exploitation du secteur où elles sont triées et conservées jusqu'à expédition, à intervalles réguliers, vers l'unité de transformation à Génolhac, dans les Cévennes gardoises.
 
En année moyenne, les 35 000 pots de crème de châtaigne sont fabriqués avec les 10 tonnes de châtaignes cueillies par les Paysans du Rance.
 
La valeur marchande des châtaignes, entre 0,60 et 1,00 €/kg, est insuffisante pour justifier de les récolter ou d’entretenir les arbres.

A partir d’une estimation du temps de travail pour la récolte, les membres de l’association considèrent le prix ETHIQUABLE de 2 €/kg comme rémunérateur. Il permet de relancer une nouvelle dynamique de valorisation de ce produit à l’abandon.
 
Cette crème de châtaigne est ensuite commercialisée par Ethiquable dans des grandes surfaces de la France entière. 
Le succès aidant, les paysans du Rance sont prêts cette année à collecter 20, 30 voire 40 tonnes de châtaignes, si la production est bonne et si les cueilleurs se mobilisent. Et Ethiquable est bien sûr disposée à les commercialiser. Les échanges entre les deux organisations ont d'ailleurs permis d'envisager des diversifications de transformation. Si les volumes sont conséquents, des essais pourraient être faits de productions de châtaignes entières en bocaux, voire de farine ou de châtaignons (châtaignes séchées et décortiquées).
 
 
La Scop Ethiquable est particulièrement fière de ce partenariat avec les Paysans du Rance car il correspond tout à fait à leur éthique en effet, il permet a une organisation locale de se développer sur son territoire mais aussi de mettre en valeur une production délaissée. Quant aux Paysans du Rance, ils trouvent là les moyens de commercialiser un produit qui ne demande qu'à être cueilli mais dont la commercialisation n'est pas facile dans le contexte traditionnel.
 

La mise en place de cette filière de commerce équitable « nord/nord » garantit une rémunération correcte des cueilleurs ainsi que des volumes importants permettant d'avoir une réelle incidence territoriale. 
Actuellement, les Paysans du Rance sont prêts a accueillir de nouveaux propriétaires de châtaigneraies de la vallée du Rance, qu'ils souhaitent ou non ramasser eux-mêmes les châtaignes, ainsi que de nouveaux cueilleurs, qu'ils soient ou non propriétaires de châtaigneraies.
Le rôle de l'association consiste à mettre en rapport les uns avec les autres, dans l'intérêt commun et surtout dans l'intérêt de la châtaigne du bassin du Rance. 
 
Haut de page