Pérou, les producteurs victimes des inondations

Publié le 27 mars 2017 - Dernière mise à jour le 03 avril 2017

LES PRODUCTEURS  DE PIURA ET TUMBES VICTIMES DES INONDATIONS DU PHENOMENE CLIMATIQUE EL NIÑO

 
Les familles des membres de la coopérative Norandino, partenaire historique de la SCOP Ethiquable ont été fortement touchées par les derniers événements climatiques ayant affectés le Pérou depuis le mois de Janvier. Un phénomène d'ampleur qui s'est renforcé mi-mars avec des inondations dévastant de nombreuses infrastructures, habitations et terrains agricoles.
 

Des phénomènes météorologiques inattendus

 
La côte péruvienne a été durement affectée par les inondations dues au Niño, un phénomène météorologique survenant habituellement une fois par décennie, mais de plus en plus fréquent avec le changement climatique en cours. Au niveau national, selon la Défense civile, les inondations ont détruit 9745 hectares ­de cultures et détruit 640 kilomètres de canaux d'irrigation, et affectés 21,245 hectares de cultures. Le nord du Pérou est le plus touché par le désastre, particulièrement Tumbes et Piura, là où se trouvent nos producteurs partenaires de mangues, de cacao, de sucre et de café des coopératives Norandino, Arprocat et Apromalpi.
 
Dans ces oasis du désert côtier où habituellement il ne pleut jamais, des pluies torrentielles se sont abattues durant 15 jours sans discontinuer. Les crues et des glissements de terrain gigantesques ont dévasté routes, ponts, système d’irrigation et maisons d’habitation. Dans les vallées irriguées de Piura et Tumbes les cultures de riz et les plantations de banane, de cacao, de manguiers sont totalement ravagées. Dans la région de Piura, plus de 15.000 personnes ont été touchées. Au total, 3399 familles sont sans-abri dans les 8 provinces dans la région de Piura (Paita, Piura, Sechura, AYABACA, Sullana, Morropon, Huancabamba et Talara
 
Dans la région de Tumbes, de fortes pluies ont provoqué le débordement de la rivière Tumbes et Zarumilla, détruisant complètement 1.200 hectares de cultures. Les récoltes de banane bio, de citron, de cacao sont totalement perdues.
 

 

La coopérative Norandino se mobilise pour ses membres et leurs familles

 
Jusqu'à présent, l'aide des institutions de l'Etat se concentre principalement dans les zones urbaines. Dans les zones rurales isolées très peu d'aide est parvenue. Notre partenaire, la coopérative NORANDINO se mobilise pour répondre à cette situation d’urgence. Dans l’Alto Piura notamment à Batanes, elle vient de mettre en place des actions de distribution d’aide alimentaire non périssable et de construction d’abris pour les familles qui ont perdu leurs maisons. 
 
NORANDINO s’organise aujourd’hui pour étendre son action à l’ensemble des zones rurales où se trouvent les producteurs membres de la coopérative et touchés par ces inondations. La coopérative mobilise pour cela ses moyens propres, mais sollicite également l’aide de ses partenaires du commerce équitable. ETHIQUABLE, engagé auprès de NORANDINO depuis 15 ans, a décidé d’octroyer un fonds spécifique pour contribuer à cette action d’urgence.
 
 
D'autres articles sur le même thème
Haut de page