L'agriculture paysanne bio

ETHIQUABLE, en tant qu’acteur du commerce équitable a choisi de soutenir exclusivement l’agriculture paysanne car elle représente une voie de développement pertinente, susceptible de répondre aux besoins économiques, sociaux et environnementaux des populations.

Le commerce équitable se doit d'appuyer
l'agriculture paysanne bio.
Celle qui est mise à l'écart par le marché.
Celle qui est pourtant la plus apte à contribuer à la transition écologique.

Le choix de l’agriculture paysanne avec une traçabilité totale

ETHIQUABLE propose exclusivement des produits issus de l’agriculture paysanne certifiée bio.

Ce choix permet de soutenir une agriculture à taille humaine, avec des pratiques agro-forestières respectueuses des écosystèmes, et de valoriser des terroirs et des savoir-faire traditionnels.
 

agriculture paysanne diversifiée
 

Des pratiques agro-écologiques

Des variétés natives et peu hybridées aux terroirs préservés de la production de masse, ETHIQUABLE soutient les petits producteurs et leurs cultures traditionnelles : petites parcelles, cultures diversifiées peu intensive sous couvert de grands arbres, biocompost et bio-fertilisants fabriqués par les producteurs...

Le commerce équitable a un impact sur la viabilité des fermes paysannes, sur leur capacité à être indépendantes, à investir et à résister aux chocs climatiques ou de marché.
 

La bio

Les organisations de producteurs vont souvent plus loin que la Bio. Ils développent un ensemble de pratiques afin d'augmenter le volume des récoltes en misant sur un système de production savamment diversifié. Le fait de pouvoir vendre une partie de leurs récoltes en commerce équitable est un atout majeur pour développer ce type de pratique.
 

agriculture café bio
 

Les échecs de l'agriculture industrielle

Face au défi alimentaire mondial, l’agriculture industrielle et mécanisée prétend avoir toutes les solutions. Elle se dit prête à produire demain des quantités croissantes pour nourrir de plus en plus d’hommes. Avec ses capacités d’investissement elle est apte à valoriser les meilleures terres pour alimenter des marchés de produits alimentaires toujours plus mondialisés.

L’économie libérale d’aujourd’hui exclue les petits producteurs du marché de l’alimentation. La concurrence pour l’accès aux moyens de production et au marché limite le rôle de l’agriculture paysanne. Les petits producteurs se trouvent même concurrencés sur leurs marchés locaux.

Bien souvent, l’importation massive de denrées alimentaires provenant d’agricultures à fortes productivités, fait baisser les prix et empêche les agriculteurs locaux de fournir leurs propres marchés de proximité.
 

Les petits paysans nourrissent le monde

Pourtant, l’agriculture paysanne contribue déjà fortement à nourrir le monde. L’agriculture moderne mécanisée ne compte que 30 millions d’exploitations, alors que les petits paysans forment plus de 500 millions de fermes. Dans le monde, 2,7 milliards de personnes vivent de l’agriculture.
Même si 900 millions d’entre-eux sont en situation d’insécurité alimentaire, les petits paysans produisent déjà entre 50% à 70% de l’alimentation mondiale. 

Etant donné son importance numérique et le fort potentiel non exprimé de l’agriculture paysanne, il est indispensable et urgent de miser sur elle.

 

pratiques agroécologiques

 

Donner à l'agriculture paysanne toutes les chances de réussir

Pour redonner à l’agriculture paysanne la place qui doit être la sienne face au défi alimentaire mondial, il faut recréer les conditions de viabilité de cette agriculture.

Modestement et de façon complémentaire à des politiques agricoles adéquates, le commerce équitable peut contribuer à l’émergence de ces conditions. Enfin, pour leur permettre demain de nourrir le monde, il faut réintégrer les petits producteurs dans le marché. La priorité doit être l’accès aux marchés locaux et régionaux, mais aussi aux grands marchés internationaux dans lesquels les petits producteurs sont déjà fortement insérés.

Pour ce faire il s’agit de recréer des conditions de commercialisation stables et rémunératrices comme peuvent le permettre les circuits courts locaux (comme les marchés paysans) et le commerce équitable pour l’export.
 

...avec le commerce équitable

En effet, l’agriculture paysanne, lorsqu’elle évolue dans des conditions favorables, fournit une production diversifiée et de qualité, crée de l’emploi en milieu rural, alimente les villes et campagnes et assure une gestion durable des ressources naturelles.

L’expérience de terrain montre que le commerce équitable peut entraîner ces conditions favorables en permettant un prix stable et rémunérateur. Le commerce équitable a un impact sur la viabilité des fermes paysannes, sur leur capacité à investir et à résister aux chocs (climatiques, de marché, de contexte économique).

 

 

 

 

Haut de page