Tremblement de terre en Equateur : appel au don

Publié le 23 avril 2016 - Dernière mise à jour le 06 mai 2016

Un violent séisme de magnitude 7,8 a frappé l'Equateur le samedi 16 avril dernier, causant des dégâts considérables près de son épicentre, mais aussi dans des localités plus éloignées.

L'épicentre se trouve sur la côte pacifique de l’Équateur. A quelques kilomètre de nos amis de la coopérative Fonmsoeam qui produit le cacao que vous retrouvez dans 7 tablettes ETHIQUABLE.

Nous avons décidé de faire un don à la coopérative pour répondre à leur appel à l'aide (voir ci-dessous) et nous nous invitons à nous suivre via Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, notre partenaire ONG qui est présent en Equateur.
 


https://www.avsf.org/fr/faire_un_don


Pour attribuer votre don, vous pouvez indiquer don FONMSOEAM Equateur  
dans le champ « Message » dans l’étape 3 « Paiement ».

 

Nicolas, notre salarié en Equateur, nous dresse très vite un tableau alarmant de la situation

"En milieu rural, il n’y a pas de victimes recensées pour l’instant. Les familles vivent dans de petites maison en bois sur pilotis. S’il y a de nombreuses familles qui ont perdu leurs maisons et des biens (frigos, etc,..), les gens ont réussi à quitter les lieux car il était 19 h 00).

Les victimes se concentrent dans les villes (maison de 2 ou 3 étages). Perdernales, environ 30 000 habitants a été détruite à 80 %. Mais aussi les villes plus grandes, populaires comme Porto Viejo. Les grands immeubles du Port de Manta ont bien résisté.

On s’approchent des 650 victimes au total, mais le bilan final risque d’être nettement plus lourd.

Pour l’instant les communications sont encore difficiles, parce que le réseau téléphonique sature. J’ai échangé des messages avec Vincente, le président de Fonmsoeam. Ils sont en train de faire le tour des communautés pour estimer les dégâts.

Je lui ai demandé de me tenir au courant. Je me demande si ETHIQUABLE ne devrait pas leur faire un don, pour que l’organisation puisse cibler un appui aux familles, les plus touchées. Globalement, l’Etat a fait son travail sur les premiers secours et il y a aussi une solidarité interne au pays qui s’organise.

Je suis actuellement en Colombie chez les producteurs de Fondo Paez."

 

L'appel au don de Vincente Cheme, président de la coopérative fonmsoeam, reçu quelques heures plus tard

"Chers tous/toutes

Au nom des familles du canton de Muisne, nous lançons un appel à l’aide pour nos frères et sœurs qui viennent d’être frappés par la tragédie du samedi 16 avril 2016 et ont réellement tout perdu dans cette catastrophe naturelle.

Dans le canton de Muisne, 570 maisons se sont effondrées alors que 250 autres sont extrêmement fragilisées et menacent de s’effondrer si aucune réparation n’est réalisée rapidement.

De plus 20% de nos frères agriculteurs ont perdu la totalité de leurs habitations et de leurs biens matériels. Alors que les maisons en bois de 30% des agriculteurs se retrouvent également effondrées, ils ne sont pas pris en charge par les autorités locales, car celles-ci sont mobilisées sur d’autres sites et routes de communication.

Pour ces raisons, les communautés où vivent les agriculteurs membres de la coopérative sont réellement abandonnées face à la catastrophe.

Nous espérons pouvoir compter sur votre appui humanitaire pour ces familles qui en ont besoin.

Solidairement, Vicente Cheme Président de la Coopérative FONMSOEAM 

Pour les hispanophones :

"Estimados todos/a.

En nombre de la familias del cantón muisne le asemos conocer nuestro clamor de ayuda para nuestros hermanos que sufrieron la trajeria el día sábado 16 de abril del presente año familias que deberá mente lo perdido todos en el desastre causado por la naturaleza tomando en cuenta que en el cantón muisne colapsan 570 casas y 250 casas perdieron resistencia y cayeron, sin reparación ningunas.

Tomando en cuenta que el 20% mis queridos hermanos agricultores también perdieron en su totalidad sus viviendas y enseres materiales lo perdieron todos, el 30% de los agricultores quedaron con sus viviendas de madera colapsadas ya que no son atendidos por las autoridades de turnos locales ya que hay otros sitios de las vías que necesitan de las autoridades de turno, es por eso que están abandonadas las comunidades donde viven nuestros agricultores. Esperamos contar con su apoyo humanitario para estas familias que los necesitan."

Saludos. Vicente Cheme PRESIDENTE LEGAL DE FONMSOEAM
 

les tablettes avec le cacao de fonmsoeam

  

  

Plus d'infos sur FONMSOEAM

Haut de page